Stage de pêche à la mouche et de lancer linéaire « français » de la mouche

Stage de lancer linéaire « français » de la mouche et stage de pêche à la mouche  et stage de Spey Cast, de lancers Roulé, Ovale, Skagit, Snap T et Snap Z, Snake Roll (initiation [Niveau I], cours, leçon, apprentissage, découverte, journée, guidage) et stage peche mouche (confirmations des acquis [Niveau II] ; perfectionnement/pêches spécifiques [Niveau III] ; expertise [Niveau IV]) pour seniors, adultes et jeunes avec un moniteur instructeur diplômé Fédération Française de Pêche à la Mouche et au Lancer. Venez faire un stage de pêche à la mouche en Bourgogne avec un moniteur guide de pêche professionnel qui partagera avec vous son expérience pour vous faire goûter au plaisir des jours au bord de l’eau ! Et une fois les bases acquises, puis confortées ou perfectionnées, vous pourrez rêver au voyage d’un séjour stage de pêche de la truite et de l’omble de fontaine à la mouche en AUTRICHE – TYROL Oriental – Occidental – CARINTHIE (fario, arc-en-ciel, ombres) en automne 2024 (fin septembre/début octobre) . La France a remporté en juin 2024 sa 11 ième médaille d’or aux championnats du monde de pêche à la mouche qui se sont déroulés en France, ce qui fait d’elle la nation la plus titrée au monde dans cette discipline sportive. Bravo les gars !!!

Tarifs de base (Niveau I : Initiation) des prestations par jour et par personne : 200 € si une personne), 150 € (si deux personnes), 130 € (si trois personnes), 120 € (si quatre personnes). Cliquez sur ce lien actif à gauche pour voir le contenu des stages, ainsi que ceux des niveaux II, III et IV.


Stage de pêche à la mouche et de lancer de la mouche avec une canne à une main :

Lors d’un stage de pêche à la mouche sèche et de lancer de la mouche, de préférence en petites rivières, le débutant (seniors, adultes ou jeunes) apprendra dans le cadre d’une initiation (Niveau I) le lancer classiquement enseigné en France, c’est-à-dire le lancer linéaire et angulaire, de base, « à la française », contemporain. C’est un lancer qui s’effectue, pour débuter, avec seulement la main de canne (Rod Hand), dans un plan vertical, par dessus la tête (over head), vers l’amont et à courte distance, avec une canne en carbone à une main de 9 pieds (2,74 mètres) # 4/5, d’action médium ou médium-fast. C’est cette taille, cette puissance et cette action qui constitue aujourd’hui le meilleur standard pour la majorité des rivières, parce qu’elle permet de lancer la majorité des mouches petites et moyennes, dans des conditions normalement venteuses.

Ci-dessous, j’ai établi IV niveaux d’enseignement, à la fois techniques et commerciaux, qui correspondent à peu près aux 5 niveaux requis pour la certification d’un moniteur guide de pêche français habilité à enseigner le lancer linéaire français de la FFPML/FFPSM.

Au programme d’une journée type pour bien s’initier (Niveau I) : Outre ce qui vient juste d’être présenté, on a une présentation générale du matériel quant à l‘action de la canne, des deux bonnes tenues de la poignée de la canne, de la légèreté du moulinet, des différents profils des soies, des propriétés des différents bas de ligne dégressifs ou progressifs, de la formation d’une ligne tendue et d’une bonne boucle serrée (et non d’une boucle large ou d’une boucle croisée ou de queue), des invertébrés aquatiques et des mouches correspondantes, avec mise en pratique de la gestuelle sur l’eau, etc…

Ensuite, pour progresser dans le cadre d’un stage de confirmation des acquis (Niveau II) en moyennes rivières : on a une révision, une correction ou une amélioration du lancer linéaire et angulaire en coup droit, vertical, oblique, horizontal, en revers dans les différents plans pour une bonne présentation angulaire de la mouche, l’allongement de la soie avec des faux-lancers ; les bases du lancer roulé linéaire « à la française » (en coup droit, devant soi) pour la pêche en noyée ; l’affinement de la lecture de l’eau et de la connaissance des postes ; moeurs des poissons ; écologie et environnement, etc…

Maintenant, sur tous types de rivières (petites, moyennes ou grandes), dans le cadre d’un stage de perfectionnement ou de pêches spécifiques (Niveau III) pour pêcher principalement en mouche sèche [ou en tandem sèche-nymphe], on aborde les problématiques relatives à la présentation de la soie avec les 7 lancers de présentation classiques comme, par exemple, la distinction entre les lancers en ligne tendue ou détendue [1° The Straight and Slack Line Casts], le lancer avec rebond en arrière [2° The Bounce Cast], le lancer avec ondulation (pour contourner un obstacle) ou sinueux ou en zigzag (pour éviter le dragage) [3° The Wiggle Cast], le lancer « déporté » [4° The Reach Cast] « à la française » ou « décalé », la distinction entre « le lancer de la mouche en premier » [5° The Fly First Cast] et le lancer linéaire modifié spécifiquement pour obtenir un poser de la mouche sèche la première pendue à la verticale de la pointe du bas de ligne [un autre lancer spécifique complémentaire permet également d’obtenir la percussion et l’immersion de la nymphe la première pendue à la verticale de la pointe du bas de ligne]. On aborde aussi la présentation du bas de ligne comme, par exemple, le bas de ligne empilé en tas pour le poser de la mouche en parachute [6° The Pile Cast], ou les posés courbes à droite ou à gauche à l’horizontale sous un couvert végétal [7° The Curve Cast]. Bref, l’ensemble de ces 7 lancers visent à obtenir une présentation de la mouche avec précision, d’une manière délicate ou percutée, et une dérive contrôlée pour éviter le dragage de la mouche qui constitue le cauchemar du pêcheur à la mouche, particulièrement sur les eaux rapides ! Relève aussi du perfectionnement et des pêches spécifiques, les lancers roulés avancés (à gauche, à droite, en revers, avec traction additionnelle), la pêche de la truite en « Trout Spey » et du brochet en « Pike Spey », la comparaison et l’apprentissage des lancers pratiqués à l’étranger, notamment américain, britannique, scandinave, pays germanophones (allemagne, autriche, suisse alémanique), italien [la T.L.T. de Roberto Pragliola], japonais traditionnel Tenkara et contemporain et surtout la distinctions entre le lancer Ovale complet en forme d’œuf « à la française », le lancer Autrichien d’Hans Gebetsroither et le lancer Belge d’Albert Godart exporté aux Etats-Unis avec Charles Ritz et adopté par Lee et Joan Wulff, Mel Krieger, etc… Ces trois lancers dits « ovales ou elliptiques » ou apparentés à la famille du Switch Cast aérien sont pourtant bien distincts les uns des autres !!!

Enfin, relève de l’expertise (Niveau IV) les compétences liées à l’action mécanique et aux performances de la canne à mouche, de la soie et du bas de ligne et à la manière dont le lanceur les optimise en tirant et poussant sur ses différents points d’appui (notion liée à celles de chemin de lancement et de chemin d’impulsion). Il s’agit aussi d’aborder le rôle de l’accompagnement (Drift) dans le lancer arrière, puis de la pré-charge, charge avec le coup de puissance, sur-charge et accompagnement avec la main de canne sur le lancer vers l’avant, ainsi que l’accompagnement, la forte charge avec une traction additionnelle, et une sur-charge avec le pouce de la main de ligne sur le lancer vers l’avant. De plus, il faut tenir compte de la variation possible de l’axe de la trajectoire de la ligne lors des lancers arrière et avant. C’est le cas, par exemple, pour un puissant lancer arrière préparatoire, suivi d’un lancer avant avec une forte traction additionnelle de la main de ligne pour réaliser un long coulé de la ligne (environ 22 mètres), sur un axe de trajectoire presque identique pour les lancers arrière et avant. Mais on peut avoir aussi un lancer arrière au « sommet du clocher » avec une très forte élévation (environ 65° ou à 13h00), suivi d’un lancer vers l’avant juste au-dessus de l’horizontale pour pêcher la truite de mer dans l’obscurité. Ou bien encore un lancer arrière juste au-dessus de l’horizontale, suivi d’un lancer avant en demi-cloche avec une forte élévation (à 55° ou 10h30) pour obtenir après l’abaissement de la canne un empilage du bas de ligne pour pêcher l’ombre vers l’aval. Dans ces deux derniers cas, il faut pouvoir gérer le changement de l’axe des trajectoires de lancer arrière et avant qui ne doivent pas forcément être identiques ! Il en va de même pour la pratique des lancers avec des doubles tractions au-delà de 22 mètres pour la pêche en grandes rivières ou en réservoirs avec un bas de ligne tiercé et donc rapide pour lancer des streamers.


Et une fois les bases confortées des différents lancers acquises, le pêcheur pourra apprendre aussi à utiliser sa canne non plus en pêchant vers amont, mais aussi en pêchant vers l’aval ou vers le travers à côté de lui, sous la canne, en utilisant le lancer roulé ou le lancer courbe Ovale complet, « à la française », pour bien débuter à pêcher à la mouche en tandem sèche nymphe ou en nymphe. Ces deux types de lancer sont ceux qui conviennent pour pratiquer en mouche noyée et en nymphe au fil tendu. Le lancer roulé et le lancer courbe Ovale complet ou demi-ovale sont généralement peu pratiqués par les pêcheurs à la mouche français, à tort, car ils constituent un des deux lancers fondamentaux avec une canne à une main pour pêcher en nymphe avec un tandem sèche nymphe.


Stage de pêche à la mouche sèche :

Lors de mes stages de pêche à la mouche en sèche et de lancer de la mouche,  je donne à mes clients des conseils judicieux quant au choix du matériel relativement à leur niveau et leur budget ; qu’il s’agisse de l’utilisation courante d’une canne moderne à une main en carbone (artisanale comme Jacky Boileau, Marryat (marque française), Hardy, Loop, Loomis, Sage…) ou de l’usage particulier d’une canne vintage en bambou refendu (Pezon & Michel « Super Parabolic PPP » Fario Club type Charles Ritz de 8’5, # 5/6) pour pratiquer, avec une soie naturelle, la méthode « moderne » du lancer mouche HS-HL (High Speed-High Line) ou Grande Vitesse-Ligne Haute ou en Élévation de Charles Ritz (Niveau III Pêches spécifiques). La méthode « moderne » française de Charles Ritz, apparue vraiment en 1972 avec son ouvrage « A Fly Fisher’s Life » (Une vie d’un pêcheur à la mouche, paru pour la première fois en Angleterre en 1959), s’est inscrite dans l’évolution générale de la technique du lancer de la mouche dans la monde, qui a permis d’aboutir aujourd’hui, à celle « contemporaine » du lancer linéaire et angulaire à la française. Enfin, je les informe bien que la pêche à la mouche sèche en rivière constitue la première étape fondamentale pour l’apprentissage de la pêche à la mouche.

Dernière précision au sujet de la pêche à la mouche sèche. Même si les poissons se nourrissent en surface pendant une relativement grande période de l’année, ils prennent la plupart de leur nourriture sous la surface. D’où l’intérêt de connaître également la pêche à la mouche en noyée et surtout les différents types de pêche à la mouche en nymphe.


Stage de pêche à la mouche noyée :

Lors de mes stages de pêche à la mouche noyée (Niveau II Confirmations des acquis), avec un train de deux mouches pour faciliter l’apprentissage, je mets en avant l’intérêt que présente à plus d’un titre ce type de pêche à la mouche. En premier lieu, on peut l’utiliser lorsqu’il n’y a pas encore de gobage en surface en début de saison ou lorsque les gobages sont difficiles à voir en eaux rapides ou encore lorsque les poissons sont « bulging », c’est-à-dire qu’ils interceptent des nymphes juste sous la surface. En deuxième lieu, elle est particulièrement adaptée pour les personnes d’un certain âge, les SENIORS, qui ont des difficultés pour voir une petite mouche sèche en surface à une dizaine de mètres ou dont les problèmes de vue interdisent à plus forte raison l’envie de s’essayer à la pêche en nymphe à vue. Enfin, en troisième lieu, elle constitue un excellent prélude pour la compréhension des problématiques que l’on rencontre pour la pêche du saumon migrateur et elle permet aussi de se familiariser avec les différents types de lancers : Roulés (spéciaux), Ovales, « Spey Cast », Skagit ou « Micro Spey » que l’on peut découvrir et pratiquer avec une canne à une main Truite Marryat (marque française) de 10′ # 4/5 ou une canne à deux mains Switch Trout Spey de 11′ 3 # 3 (HOH et Sempé marques françaises) « truite » Trout Spey. L’apprentissage des multiples lancers Roulés avancés, Ovales, et « Spey Cast » avec une canne à deux mains s’en trouvera alors ensuite facilité (Niveau III Perfectionnement et pêches spécifiques) !


Stages de pêche à la mouche spécifiques (Niveau III Perfectionnement et Pêches spécifiques) : en nymphe à vue, à la roulette ou en nymphe Tchèque, au fil tendu ou au fil graissé à la française :

Pour la pêche à la mouche en nymphe, il convient de distinguer la pêche en nymphe « à vue » de  la pêche en nymphe « à l’aveugle » selon Philippe Boisson. La première s’effectue en général en pêchant en amont avec la pointe du bas de ligne « détendue » afin d’obtenir une dérive naturelle. La seconde, tout du moins dans le cas de la pêche dite « à la roulette » ou dite « en nymphe tchèque classique » selon Karel Krivanec ou en nymphe au fil tendu « à la française » peut se réaliser avec une canne à une main Truite Ombre de conception française Marryat Tactical Pro de 10′ # 4/5 ou # 5/6 (conçue par Pascal Cognard, triple champion du monde français). Elle s’opère principalement devant le pêcheur, celui-ci pêchant sous la canne maintenue en position haute, avec la pointe du bas de ligne à la limite de la tension, à l’instar de la pêche au toc. Ce sont ces techniques qui peuvent être utilisées pour pêcher les eaux rapides des Alpes dans le Tyrol autrichien Oriental ou le Tyrol autrichien Occidental ou ou les eaux rapides des Alpes dans la Carinthie autrichienne . Dans le cas d’une pêche canne haute, le bas de ligne est relativement court (environ 3 mètres ou un peu plus), alors que dans le cas de la pêche « moderne » en nymphe « au fil graissé à la française », « à l’espagnole » sans soie ou « à la tchèque moderne » selon Stanislas Freyheit ou Jonathan White & Oscar Boatfield, on utilise des bas de ligne relativement long (environ 6/9/11 mètres).

Par ailleurs, voici ci-dessous, un premier tableau avec les masses des soies généralement utilisées avec une canne à une main selon la norme AFTMA de # 1 à 7, ainsi que les poids des lignes selon la norme établie par Sage/Rio de wt 000, 00 et 0. Les soies de # 3 à wt 000 sont utilisées pour la pêche à la mouche ultra légère (ULFF : Ultra Light Fly Fishing). Alors que les soies de puissance # 6 et # 7 peuvent être utilisées pour pêcher en nymphe au fil « lourde » selon la technique américaine du « High Sticking » (« bâton haut » = canne haute pour une dérive « sous la canne ») selon Kelly Galloup, avec une canne à deux mains légère Switch Trout Spey de 11′ # 4 ou # 5 et en effectuant des lancers ovales. Dans le second tableau figure le rapport entre la taille ou le numéro d’une bille tungstène Bidoz, son diamètre, son poids et le numéro des hameçons, le poids des nymphes, le diamètre du fil de la pointe du bas de ligne.

La pêche amont en sèche des eaux rapides des torrents de montagne, avec des eaux très claires, requiert une adaptation dans la mesure où l’on ne voit pas forcément les gobages. Elle nécessite bien souvent une pêche de l’eau avec des mouches sèches bien visibles ou un montage « en tandem » avec une mouche sèche indicatrice et une nymphe [Niveau III Perfectionnement et Pêches spécifiques](voir le tableau ci-dessous, dont les deux dernières lignes avec la mouche indicatrice Tchernobyl ou une grosse Tabanas (hameçon de 10) concernent des nymphes dites « lourdes »). Et la meilleure façon de pêcher en tandem sèche-nymphe est d’utiliser le lancer courbe Ovale complet,  » à la française » qui est le lancer le plus adapté pour pêcher en nymphe un peu lourde. L’utilisation de grosses mouches (Barbolles à saumon hameçon n° 2), de nymphes lourdes et de streamers est également utile pour débusquer des beaux poissons (de grosses truites arc-en-ciel sauvages ou des huchons de la Drau en Carinthie) et la pêche aval en noyée avec des cannes à deux mains Switch Trout Spey de 11’3 # 3/4 ou Switch Salmon/Pike Spey de 11’4 # 8/9 peut être aussi utilisée avec des lancers Spey ou Ovales. Ce sont encore ces techniques qu’on utilisera pour pêcher les eaux rapides autrichiennes du Tyrol occidental ou oriental ou de la puissante Drau en Carinthie.


Stage de pêche à la mouche en réservoirs :

Les stages de pêche de la truite à la mouche basiques en réservoirs (Niveau I : Initiation) (<= cliquez sur le lien précédent pour voir d’autres photos) s’opèrent plutôt en début ou en arrière saison (c’est-à-dire en dehors de la saison de l’ouverture de la truite en rivières de 1ière catégorie) et sont en principe plutôt destinés à des pêcheurs débutants qui n’ont pas pu être initiés à la mouche en rivières. Ils souhaitent avant tout s’initier au lancer de la mouche avec des mouches sèches ou des petits streamers légers et pouvoir prendre de belles truites arc-en-ciel en découvrant les bases des particularités de la pêche en réservoirs. Par la suite, ils pourront même (confirmer leurs acquis Niveau II) en approfondissant les spécificités de la pêche en réservoirs qui consiste à utiliser des soies de différentes densités et également de plus gros streamers, boobies, chironomes ou autres insectes terrestres et à maîtriser les différentes animations possibles.

D’autres pêcheurs SENIORS aguerris qui voudraient économiser leurs efforts, sans pratiquer la double traction et ainsi ménager la coiffe de leurs muscles rotateurs de leur épaule, pourront pêcher avec un équipement Switch Trout Spey de 11’3 # 3/4 qui leur permettra avec un seul lancer vertical ou un seul lancer Ovale d’atteindre environ un vingtaine de mètres. En plus, s’ils utilisent un panier de lancer ECOastal danois de chez Sondergaard, ils pourront atteindre environ la distance respectable de 24 m avec un seul lancer Ovale !!! Cette pêche avec cet (équipement spécifique relève du Niveau III).

Enfin, les pêcheurs confirmés en rivières, qui souhaitent améliorer leur lancer et gagner en distance avec des simples et doubles tractions puissantes en utilisant une canne à une main prévue pour le réservoir, pourront passer au stade de (l’expertise Niveau IV). Pour ce faire, ils devront utiliser au mieux les compétences liées à l’action mécanique et aux performances de la canne à mouche, de la soie et d’un bas de ligne tiercé et donc rapide pour lancer des streamers. ; et, surtout, à la manière dont ils les optimisent en tirant et poussant sur ses différents points d’appui. Ils aborderont le rôle de l’accompagnement (Drift) dans le lancer arrière, puis de la pré-charge, charge avec le coup de puissance, sur-charge et accompagnement avec la main de canne sur le lancer vers l’avant, ainsi que l’accompagnement, la forte charge avec une traction additionnelle, et une sur-charge avec le pouce de la main de ligne sur le lancer vers l’avant, etc…


Stage Spey cast avec une canne à deux mains et de lancers Roulé, Ovale, Snake Roll, Skagit, Snap T et Snap Z (équipement spécifique Niveau III) :

Pour réaliser un stage de pêche à la mouche du saumon en Irlande ou un séjour pêche du saumon à la mouche en Ecosse , il faut se préparer et s’entraîner régulièrement à utiliser une canne à deux mains avant de partir pour ces lointaines destinations. Il est en effet peu judicieux d’apprendre la technique du lancer roulé, du Spey cast ou des différents lancers Spey, lorsqu’on est en présence d’une remontée de saumons. A ce moment précis, il faut déjà être en mesure de savoir lancer et de pêcher sans relâche ! D’où l’intérêt en début ou fin de saison d’effectuer un stage Spey Cast en France et de se familiariser avec les mouches à saumon à utiliser par la suite.

Pour cela, il n’est pas nécessaire d’aller bien loin, cela est tout à fait possible en Bourgogne, soit dans le cadre d’un cours individuel ou d’un cours collectif. L’essentiel est d’acquérir le bon geste et si possible des deux mains directrices (droite et gauche) pour couvrir la plupart des situations et faire travailler la canne et non le pêcheur afin de ménager ses efforts. Et ces stages s’adressent aux personnes de tous âges : aux seniors, adultes et même aux jeunes enfants, avec du matériel adapté pour eux (canne Echo Gecko Kids de 7’9 # 4/5 à deux mains ).


Stage de lancers Spey et Skagit avec un équipement Trout Spey de 11’3 # 3 :

Pour réaliser un stage de pêche à la mouche de la truite sur la haute rivière d’Ain ou un séjour de pêche à la mouche truite et omble de fontaine en Autriche – Tyrol Oriental ou un séjour de pêche à la mouche truite fario, arc en ciel et omble de fontaine en Autriche – Tyrol – Occidental ou un séjour de pêche à la mouche truite arc en ciel sauvage et ombre commun en Autriche – Carinthie, on pourra utiliser un équipement « truite » Switch Trout Spey pour pêcher au streamer Sculpin Helmet [casque de chabot] afin de capturer des truites fario, arc-en-ciel ou marmorata ou pêcher en noyée pour prendre des ombres communs ou adriatiques. Pour cela, l’utilisation d’un matériel Switch Trout Spey (Pêche spécifique Niveau III), ainsi que l’apprentissage des lancers Roulé, Ovale, Skagit, Snap T et Snap Z et Snake Roll seront utiles pour bien préparer son stage en France et son merveilleux voyage à l’étranger !

Stage de lancer Skagit avec un équipement Switch Pike Spey (canne Switch Pike de 11’4 # 8/9, 35/37 g, « L’originale » Bourgognepeche) + soie Skagit (Pêche spécifique Niveau III):

Pour s’adonner à la pêche du brochet à la mouche avec de beaux streamers sans avoir à faire de nombreuses et fastidieuses doubles tractions avec une canne à une main classique, il suffit d’investir dans un équipement Switch Pike Spey composé d’une canne à deux mains Switch Pike de 11’4 # 8/9, 35/37 g, « L’originale » Bourgognepeche et d’une soie Skagit et de venir en Bourgogne pour apprendre les différents lancers Roulé, Ovale, Skagit, SnapT et Snap Z et pour vivre le grand frisson de la prise d’un beau brochet à la mouche ! Et voici la version finale de cette canne Switch Pike montée par mes soins avec 13 anneaux de corps surdimensionnés pour être utilisée avec des soies Skagit. C’est la Switch Pike 11’4 # 8/9, 35/37 g, « L’originale » Bourgognepeche, poids 181 g, prix 495 €, baptisée par Corentin avec un brochet de 75 cm !